La « Dame de fer » laisse à son pays un lourd héritage

thatcher-ironDu flot de commentaires plus ou moins lénifiants qui ont suivi le décès de Margaret Thatcher, il ressort un ensemble de mythes, tissés autour de la personnalité et de l’oeuvre de celle que la presse soviétique, dans un clin d’oeil à sa propre histoire, avait appelée « la Dame de fer ». Suite de l’article de Keith Dixon dans Le Monde

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s