Les listes Pour une Autre Université remercient tous ceux qui leur ont apporté leur soutien et leurs suffrages lors des élections aux conseils centraux de notre université. Grâce à vous, la présence de PAU est maintenue au CA et renforcée au CEVU et CS.

Nous regrettons qu’au cours de la campagne, les positions des différentes listes sur les grands enjeux actuels de l’enseignement supérieur et de la recherche n’aient pas été énoncées plus clairement. Le souci de la liste arrivée en tête a été, au contraire, de dépolitiser ce scrutin au nom du rassemblement de tous autour de grands principes ou de bons sentiments. Nous pensons pour notre part que la conduite de l’université relève d’options politiques – même et surtout quand elles sont tues – et que la démocratie vit précisément de la diversité des projets et de leur confrontation explicite. Le rejet et le dénigrement du politique portent en eux le danger d’une idéologie qui s’impose à tous mais qui ne dit pas son nom. Que ces phénomènes prennent place à l’université nous semble très inquiétant. Le consensus creux issu d’alliances improbables, au nom du rassemblement, ne peut par ailleurs déboucher sur les choix structurels forts dont l’université a besoin.

Les propos de la majorité qui s’est dégagée lors de ce scrutin nous laissent donc pour le moins sceptiques. Notre position dans les conseils sera celle d’une force de proposition, d’opposition et de critique que nous voulons constructive :

– Nous veillerons, comme nous l’avons toujours fait, au respect de la démocratie et du pluralisme dans notre université. La tâche ne sera pas aisée. Nous voyons aujourd’hui les effets directs de la réforme du mode de scrutin par la loi LRU sur la composition des conseils : la prime majoritaire conduit à une surreprésentation en sièges des listes majoritaires en voix. Nous avons aussi vu pendant la campagne que la liste désormais majoritaire ne souhaitait pas débattre avec les autres listes, pas plus qu’elle n’a accepté de rencontrer les syndicats. Cela doit accroître encore notre vigilance.

– Nous défendrons dans les conseils les positions que nous avons portées durant la campagne, celles d’une lutte contre les conséquences dramatiques de la loi LRU sur les formations, la recherche et le fonctionnement des établissements. Nous resterons vigilants à l’égard des mesures concernant le statut des personnels, et serons particulièrement attentifs à la défense des personnels précaires et vacataires. La présence dans la nouvelle majorité de fervents défenseurs de la libéralisation de l’université nous invite là encore à ne pas baisser la garde.

– Nous rendrons compte régulièrement de notre activité et de nos positions, notamment dans les messages que les élus des différentes listes ont la possibilité de diffuser après chaque conseil et sur notre blog. Nous vous invitons à les consulter régulièrement et à nous adresser vos remarques : au-delà de la période électorale, la vie de l’institution nous concerne tous !

Au-delà des élections et des conseils, le collectif PAU continue aussi à se mobiliser contre la libéralisation de l’enseignement et de la recherche, pour la préservation du service public, pour une université démocratique, ouverte et solidaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s