Le meilleur des mondes

communiqué du collectif PAU

Nous voilà entrés dans le meilleur des mondes universitaires avec, en l’espace de deux semaines, le vote du Conseil d’Administration confirmant le passage de l’Université de Lyon 2 aux Responsabilités et Compétences Elargies et l’approbation par le Conseil du 2 décembre de la charte de l’IDEX qui devrait ouvrir la porte à la manne ministérielle pour quelques chercheurs chanceux de Lyon 2 en échange d’une sérieuse remise en cause de la « gouvernance » universitaire. Ainsi le dispositif pécressien, contre lequel les universitaires dans leur majorité se sont battus il y a trois ans, a été mis en place par deux votes qui ne laissent pas de doute concernant le revirement de nos instances par rapport à nos espoirs initiaux. L’argument fallacieux mille fois répété qu’il « n’y avait pas d’alternative » a fini par emporter la conviction d’une majorité hétérogène qui va de la très libérale Fédération étudiante aux représentants des collectivités locales (tous membres ou proches du PS), en passant par les deux listes majoritaires au Conseil (RED et Perspectives).

Quoi que dise la Présidence de notre Université, ces deux votes ont eu lieu dans des conditions détestables. Deux semaines de suite les membres du Conseil d’Administration ont été encadrés par des vigiles d’une société privée pour les « protéger » d’une manifestation étudiante dont l’ambition légitime était de protester contre l’éventualité du passage aux RCE et de l’acceptation de l’IDEX. S’il y a eu des incidents violents il faut rappeler ici que ce sont les vigiles, sans aucune connaissance de notre milieu et des pratiques politiques des militants étudiants, mais de toute évidence avec l’autorisation de la Présidence, qui ont fait usage d’armes de deuxième catégorie (bombes lacrymogènes) au sein même des locaux de l’Université contre les usagers de cette Université. On est surpris du peu de réaction que cette agression envers nos étudiants a suscité.

Grâce à une convergence remarquable entre RED et Perspectives, et malgré le vote des organisations syndicales majoritaires parmi les personnels enseignants et les étudiants (FSU, CGT, FSE, UNEF), ainsi que celui des élus de PAU, notre Conseil d’Administration a accepté de compléter sur le terrain les transformations introduites par le pouvoir sarkozyste dans la loi Libertés et Responsabilités Universitaires. Ceux qui ont fait ce choix porteront l’entière responsabilité des difficultés qui ne tarderont pas à se faire jour à la fois dans la gestion quotidienne de l’Université (danger réel de mise sous tutelle rectorale pour les Universités ayant mal fait leurs calculs liés aux RCE ; pression accrue dans chaque université sur les facultés « pauvres » pour réduire le coût de l’enseignement ; sur-exploitation des précaires BIATOSS et enseignants ; mise en cause des acquis sociaux) et dans l’organisation de la démocratie universitaire. Rappelons que les auteurs de la charte de l’IDEX – un texte « consternant » selon un des élus Perspectives (dont trois membres l’ont quand même voté…) – ambitionnent de réduire de manière draconienne la représentation des personnels enseignants, des BIATOSS et des étudiants dans le nouveau PRES de Lyon, se débarrassant enfin de l’expression directe de la démocratie universitaire qui a toujours été pour eux une irritation dans leur course enthousiaste vers l’Université marchande (promotrice des « science shops » et autres gadgets de la marchandisation intellectuelle) et concurrentielle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s