Le 27 à … Strasbourg !

Enseignement supérieur et Recherche – Le 27 novembre, soyons debout !
Retrouvons-nous pour échanger et manifester le 27 novembre à Strasbourg:
– à 10 h dans le hall de l’institut Le Bel (sortez de vos labos, dites ce qui ne va pas à la presse)
– A partir de 10h30, nous ferons un exercice de marche-manifestation, en direction de la Préfecture et de la DRRT (représentation en région du ministère chargé de la recherche), exercice excellent pour nos revendications et nos santés !
– N’hésitez-pas à venir en blouse, en toge, ou … à votre guise, avec vos voisins, amis, famille, etc… vous convaincrez tout le monde de l’intérêt de nos métiers pour la société.
– N’hésitez pas à être créatifs… (si vous manquez d’inspiration, il y a quelques idées sur le site SLR)
Pour les enseignants qui hésiteraient : un préavis de grève a été déposé.
Arrêtons la politique du coup de force permanent dans l’enseignement supérieur et la recherche et marquons notre opposition :
– à l’éclatement du CNRS et de l’INSERM et plus généralement de tous les organismes (à Strasbourg, les personnels de ces organismes représentent plus de 1300 personnes),
– à la mise en place d’une concurrence effrénée à tous les niveaux, qui oublie que ce sont des collectifs d’enseignants chercheurs, de chercheurs, d’ingénieurs et techniciens, de doctorants, d’administratifs, qui permettent l’innovation et les résultats…et forment les générations futures,
Nous nous opposons :
– au développement de la précarité pour nos collègues… dont certains ne sont plus si jeunes par ailleurs à 30 ans ou au-delà

Nous proposons :
– une réelle augmentation du budget avec un plan pluriannuel de créations d’emplois, le rétablissement des emplois statutaires et allocations supprimés en 2009 pour répondre aux besoins de recherche et de formation des étudiants,
– l’arrêt de démantèlement du service public de recherche, un moratoire sur toutes les réformes autoritaires en cours (organismes de recherche, « modulation des services », « mastérisation », etc.), l’abandon du décret sur le statut des enseignants-chercheurs et du projet de contrat doctoral avec salaire « à la carte»,
– la fin de la braderie de nos établissements au nom du « libéralisme » à tout crin, dont les performances ne sont en rien démontrées, ni scientifiquement, ni économiquement, ni socialement,
– un retour au débat et aux négociations

Signataires :

FSU (SNESUP, SNCS, SNEP, SNASUB) – CGT (SNTRS, FERC Sup, CGT INRA)- FO (SNPREES), Solidaires (Sud Recherche EPST- Sud Education) – CFDT (SGEN Recherche EPST) – UNEF – SLR – SLU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s