Journée d'action jeudi 27/11/08 dans l'Éducation et la Recherche

Les syndicats de l’Enseignement supérieur et de la Recherche appellent à une grève nationale et à des manifestations, jeudi. Certaines organisations d’enseignants des écoles, collèges et lycées appellent à faire de même, sans attendre la nouvelle journée de mobilisation nationale prévue le 10 décembre dans l’Education.

Les syndicats de l’Enseignement supérieur et de la Recherche appellent à une grève nationale et à des manifestations, jeudi, contre la politique du gouvernement dans leur secteur. Certaines organisations d’enseignants des écoles, collèges et lycées appellent à faire de même, sans attendre la nouvelle journée de mobilisation nationale prévue le 10 décembre dans l’Education.

« Pour arrêter la politique du coup de force permanent (…) pour marquer notre opposition à l’éclatement du CNRS et de tous les organismes, à la mise en place d’une concurrence effrénée à tous les niveaux, au développement de la précarité, nous appelons les personnels (…) ainsi que les étudiants à manifester le 27 novembre partout et sous toutes les formes possibles », écrivent les syndicats de la Recherche et de l’Enseignement supérieur dans un communiqué commun.

Un rassemblement est notamment prévu jeudi matin devant le siège du CNRS (Centre national de la recherche scientifique) avec l’objectif d’empêcher la tenue d’un conseil d’administration. Les syndicats appellent également en province à des « actions fortes dans des lieux symbolisant le pouvoir ».

Du côté de l’Education nationale, certaines organisations souhaitent rebondir tout de suite sur la forte mobilisation du 20 novembre. La CGT-Education a ainsi déposé un préavis de grève couvrant toute cette semaine avec un appel à des actions locales pour jeudi, appel relayé également par le SNUIpp, premier syndicat des instituteurs.

A Paris, un défilé est prévu jeudi dans la matinée entre la porte de Versailles, où s’ouvre le Salon de l’Education, et les abords du ministère de l’Education nationale.

Les syndicats dénoncent les suppressions de postes (11.200 cette année et 13.500 déjà prévus dans le budget 2009), les restrictions budgétaires et demandent un moratoire sur toutes les réformes engagées afin d’ouvrir de « véritables négociations ».

Jeudi dernier, le mouvement de grève dans le premier et le second degré a été suivi à l’échelle nationale par un enseignant sur trois selon le ministère de l’Education, un sur deux selon les syndicats. Les enseignants des écoles maternelles et élémentaires étaient particulièrement mobilisés, avec près de 50% de grévistes selon le ministère et 70% selon les fédérations syndicales.

Une vingtaine d’organisations du secteur éducatif, parmi lesquelles les principales fédérations d’enseignants, la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) ou encore les syndicats lycéens et étudiants UNL et UNEF, appellent maintenant à une journée unitaire de manifestations dans toute la France le mercredi 10 décembre, sans mot d’ordre de grève.

* Communiqué de Sud Étudiant (25 novembre 2008):

Contre la casse de l’éducation et de la recherche : le 27 novembre ne sera pas sans suites !

Suite à la journée de mobilisation du jeudi 20 novembre, qui aura vu défiler plusieurs dizaines de milliers de personnels de l’éducation aux côtés des étudiant-e-s et lycéen-ne-s, plusieurs assemblées générales se sont tenues dans les universités. Par endroit, chercheurs/euses et étudiant-e-s sont parvenus à se retrouver ensemble pour débattre de l’avenir de la mobilisation. Il en ressort une volonté très nette de poursuivre la mobilisation qui débute.

Les communiqués et appels des différentes assemblées générales témoignent souvent de revendications communes, qui sont aussi celles de Sud étudiant :

une augmentation conséquente du nombre d’enseignant-e-s et de personnels administratifs non précaires, pour permettre une réelle réussite des étudiant-e-s (aux antipodes du fumeux « plan réussite en licence »), et en opposition avec la suppression des 900 postes dans l’enseignement supérieur et la recherche

l’abandon du projet actuel de réforme des concours dans l’enseignement, imposé dans l’urgence et dans des conditions qui ne permettent en aucun cas d’élaborer des formations de qualité en lien avec la dimension « recherche » pour les futur-e-s enseignant-e-s

garantir des masters recherches dans toutes les universités, qui restent ouverts à tou-te-s sans sélection préalable contrairement aux préconisations du rapport Jolion

l’arrêt des plans de démantèlements des instituts de recherche qui sont actuellement en cours, sans qu’aucune solution alternative ne se dessine, et le recrutement de chercheurs/euses titulaires qui leurs permettent de mener de véritables recherches

Les assemblées générales identifient toutes très clairement que ces annonces se situent dans la logique de la LRU et des réformes européennes qui sévissent en Italie, Espagne, Allemagne, etc. Partout, chacun-e a bien identifié que les réformes en cours dans l’enseignement supérieur ne seront pas résolues sans l’abrogation de la loi LRU, c’est donc aujourd’hui le mot d’ordre des AG.

De nouvelles assemblées générales doivent se tenir ce mardi 25 novembre.
Il sera question de préparer la journée d’action du jeudi 27 novembre, déjà appelée par de nombreuses AG et par certains syndicats. Ces AG seront aussi essentielles pour qu’étudiant-e-s et personnels décident collectivement du rythme qu’il convient d’impulser à la mobilisation.

La journée du 27 novembre, qui verra plusieurs rassemblements à travers l’hexagone en des lieux symobilques de l’éducation et de la recherche, ne peut donc pas rester sans suites. La mobilisation des personnels et des étudiant-e-s doit se structurer de façon à ce que ses revendications soient satisfaites

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s