Veiller, surveiller et surtout punir l'opinion…

Le MEN & le MESR lancent un appel d’offres pour la « veille de l’opinion dans les domaines de l’enseignement, de la recherche et de l’enseignement supérieur ».

Parmi les « prestations » inscrits au « cahier des charges » de cet appel d’offre daté du 15 octobre dernier et lancé pour l’année 2009:

Repérer les leaders d’opinion, les lanceurs d’alerte et analyser leur potentiel d’influence et leur capacité à se constituer en réseau

Décrypter les sources des débats et leurs modes de propagation

• Repérer les informations signifiantes (en particulier les signaux faibles)

• Suivre les informations signifiantes dans le temps

• Relever des indicateurs quantitatifs (volume des contributions, nombre de commentaires,
audience, etc.)

• Rapprocher ces informations et les interpréter

• Anticiper et évaluer les risques de contagion et de crise

• Alerter et préconiser en conséquence  »

Parmi les « sources surveillées »:
« La veille sur Internet portera sur les sources stratégiques en ligne : sites « commentateurs » de l’actualité, revendicatifs, informatifs, participatifs, politiques, etc. Elle portera ainsi sur les médias en ligne, les sites de syndicats, de partis politiques, les portails thématiques ou régionaux, les sites militants d’associations, de mouvements revendicatifs ou alternatifs, de leaders d’opinion. La veille portera également sur les moteurs généralistes, les forums grand public et spécialisés, les blogs, les pages personnelles, les réseaux sociaux, ainsi que sur les appels et pétitions en ligne, et sur les autres formats de diffusion (vidéos, etc.)
[…]

Les interactions entre des sources de nature différente, les passages de relais d’un media à l’autre seront soigneusement analysées.

Et pour les finalités:

« L’analyse attendue des principaux arguments, des critiques et des tendances, à partir du corpus défini, tous les canaux étant pris en compte, donnera lieu à des notes de synthèse (rapport quotidien, note de synthèse hebdomadaire, cartographie commentée des acteurs et débats en présence).

Plus particulièrement en matière de veille Internet, l’analyse permettra un suivi précis de l’évolution de l’opinion internaute et des arguments émergents relayés et commentés sur ce canal.
 »

Clé de voûte du dispositif de veille, le passage en « mode alerte » visera à transmettre systématiquement les informations stratégiques ou les signaux faibles susceptibles de monter de manière inhabituellement accélérée.

Les notes de veille pourront porter ou sur l’ensemble des canaux (média traditionnels et Internet formel et informel) ou être limitées à l’internet (cf. liste des produits au bordereau des prix).

Les vidéos, pétitions en ligne, appels à démission, doivent être suivis avec une attention particulière et
signalées en temps réel.

Des éléments quantitatifs (nombre d’interventions, nombre de commentaires, mots les plus fréquemment
cités) seront systématiquement inclus. L’audience et l’influence des sources et des relais seront précisées.

Document joint : http://www.fabula.org/actualites/documents/26772.pdf
Voir aussi l’article sur rue89.com : http://www.rue89.com/2008/11/09/education-220-000-euros-par-an-pour-surveiller-lopinion
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s