Contre la bibliométrie, nouvelles du front…

Face au recours croissant à des évaluations quantitatives de la recherche scientifique, les réactions se multiplient, dans toutes les disciplines. La communauté internationale des rédacteurs en chef de revues d’histoire des sciences, des techniques et de la médecine a par exemple demandé à ce que le titre de leur revue en soit retiré (http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article591)

L’AERES elle-même renonce dans le domaine juridique à utiliser les méthodes bibliométriques d’évaluation, au profit d’une évaluation multi-critères (http://www.aeres-evaluation.fr/Droit )

Une pétition circule actuellement qui demande le retrait complet et définitif des listes publiées par l’AERES : http://www.appelrevues.org/ ; elle s’inquiète non seulement des critères et de la validité des indicateurs bibliométriques, mais surtout de l’usage qui sera fait de ces données; elle a à ce jour recueilli 1356 signatures.

source Fabula

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s