Une vraie fausse démission ?

Communiqué relatif à l’annonce de la convocation de l’élection d’un nouveau Président le 11 juillet

Le Président Claude Journès a annoncé le 20 juin ce qui peut être interprété comme une « vraie-fausse démission». Formellement, en effet, il ne démissionne pas. Les apparences par rapport aux intentions annoncées depuis les élections sont sauvées. Claude Journès convoque les membres du conseil d’administration en vue de l’élection d’un nouveau président affirmant, d’un côté, qu’il ne se représentera pas, tout en avançant, d’un autre côté, qu’il se maintiendra en cas de non-élection d’un nouveau président.

Depuis les élections pour le renouvellement des conseils, et au vu des résultats, la liste PAU a affirmé qu’une démission du Président Journès, avec bien entendu la possibilité pour lui de se représenter devant le conseil d’administration, aurait été une solution politiquement claire qui aurait permis de ratifier le mandat du Président devant le nouveau conseil.

La solution choisie est toute autre. A trois occasions, le Président a constaté qu’il ne disposait pas de majorité au Conseil d’administration pour élire la liste des personnalités extérieures. Il affirme avoir eu une démarche concertée et ouverte à l’écoute : il n’a pourtant changé la liste proposée qu’à la marge, et tardivement après avoir constaté ses premiers échecs. Il n’a en aucune manière fait de propositions d’un véritable remaniement de son équipe.

La convocation de l’élection et ses modalités n’ont par contre été en aucune manière concertées avec quiconque. Elles donnent de fait deux possibilités de gagner à l’équipe présidentielle. Celle de l’emporter en cas de succès du candidat que la liste Perspectives présentera à cette élection. Celle du maintien du président actuel en cas d’échec. Voici donc l’idée de la continuité de l’institution dans la vision de l’équipe présidentielle.

Pendant la campagne électorale et depuis lors, notre collectif a cherché à faire prévaloir des idées, et non les ambitions personnelles de tel ou tel. Elle s’est engagée sur un contenu programmatique, à partir du refus de la LRU, de ses dérives libérales, des menaces qu’elle représente pour l’université, pour le recrutement et l’évolution de carrière des personnels BIATOS et enseignants, pour la continuité d’un service public de l’enseignement supérieur. Elle défend une conception réellement ouverte, pluraliste et transparente de la gestion de l’université, avec des comptes rendus fréquents des mandats et une discussion élargie avant toute décision importante pour l’avenir de l’Université.

La liste PAU continuera à se positionner sur cet engagement et examinera les candidatures à la présidence de l’Université à la lumière de cet engagement et avec le souci de rompre avec les pratiques peu démocratiques de gestion de l’Université.

La liste Pour une autre Université

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s