Communiqué des élus de la liste PAU (11 juin 2008)

Le vendredi 6 juin, pour la troisième fois en un mois, le Président de notre université, Claude Journès, a échoué dans sa tentative de constituer une majorité de gestion au sein du Conseil d’Administration de notre université. Pour la troisième fois, seules dix voix sur vingt-deux se sont prononcées en faveur des propositions présidentielles, pourtant qualifiées par le principal intéressé – Claude Journès – d’ « équilibrées » et de « consensuelles ». Derrière la question aux apparences anodines de l’adoption d’une liste de personnalités extérieures habilitées à siéger au Conseil se dessine une autre, autrement plus importante, de la construction d’une majorité politique pour les années à venir, alors que les récentes élections universitaires n’ont pas – c’est le moins que l’on puisse dire – répondu aux attentes de l’équipe présidentielle en place de ce point de vue. Constatant sa position actuellement minoritaire parmi les élus du Conseil, la Présidence espère retrouver une majorité que les urnes ne lui ont pas fournie, par le biais d’une liste de personnalités extérieures dont certaines, ne comprenant pas nécessairement les enjeux internes, seront sans doute tentées par le « légitimisme » envers l’équipe en place.

Depuis les élections, qui ont souligné le caractère minoritaire de l’actuelle présidence, les élus de la liste PAU n’ont cessé de défendre l’idée selon laquelle le seul moyen pour la présidence de sortir de l’impasse politique dans laquelle elle s’est elle-même enfermée, et pour nous tous de revenir à un fonctionnement normal de l’institution, est la démission de Claude Journès, suivie d’une élection présidentielle, à laquelle la liste Perspectives, comme toutes les autres, pourrait proposer une candidature. Depuis les élections, le Président ne cesse de répéter qu’il n’est pas tenu par la loi de démissionner et que par conséquent il reste en place, malgré le blocage que cela entraîne. Nous lui avons répondu que la question n’est plus d’ordre juridique mais plutôt politique pour éviter ainsi la mise sous tutelle de notre université. Pour cela, il faut prendre la seule décision politique qui débloquerait la situation, à savoir créer les conditions d’une nouvelle élection présidentielle. Dans une telle situation, les élus de la liste PAU sont prêts à prendre leurs responsabilités et à rechercher une issue à la crise actuelle : ainsi nous sommes prêts soutenir un(e) candidat (e) indépendant (e) à condition que cette candidature se situe non seulement sans ambiguïté en rupture avec les méthodes de gestion de l’équipe actuelle mais aussi en opposition résolue à la dérive néo-libérale actuelle en matière d’enseignement supérieur et de recherche

Les élus de la liste PAU tiendront une conférence de presse sur ces questions, avec les élus de la liste RED, le lundi 30 Juin.

Les élus des listes PAU au Conseil d’Administration

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s